je me vois en toi

Un réveil difficile, journée qui s’annonce mal. Néanmoins je me motive à aller en cours. Départ à 7h quand même avec ce petit froid le matin. Le moment en salle de classe semble très long mais heureusement ce n’est qu’un cours de 3h après retour a la maison.

Sur mon chemin de retour alors, les écouteurs dans mes oreilles, écoutants  « ces petits rien » de Gainsbourg (il parait que j’ai des gout musicaux de vieux. Rires).marchant tranquillement, et de loin une vieille dame attire mon attention, elle était adossé au mur un sourire jusqu’aux oreilles ce qui m’a intriguer , je me disait intérieurement : » cette vieille est a quoi a rigoler toute seule ». Arrivée à son niveau je remarque que son sourire ne fait qu’augmenter au point où l’on ne voyait plus ses yeux (rires).. Elle me lance un grand bonjour toujours avec le sourire. Je me suis arrêter un instant j’ai répondu à sa salutation m’attendant à ce quelle me demande un renseignement. Mais non!! d’un coup elle me dit : vous êtes très belle mademoiselle , quand je vous voyait arriver je me suis vue en vous, on dirait moi quand j’avais votre âge .Elle le disait toujours avec le sourire, j’ai du prendre 3 secondes pour revenir à moi ,de ma surprise surtout car je ne m’y attendais pas  (il faut dire aussi que je suis de tient bronzé et qu’elle est une vraie belle blonde, donc je me demandais si elle était noire dans sa jeunesse.. rires). Je lui ai rendu son sourire ( bon j’avoue depuis le début j’avait le visage neutre, rire) je lui ai dit qu’elle était belle elle aussi. En effet elle était très belle cette vieille dame, malgré son dos vouté, malgré toutes ses rides et sa voix tremblotante.  Elle m’a alors demander de faire un petit bout de chemin avec elle, et c’est à se moment que j’ai remarqué qu’elle ne pouvait plus marcher toute seule ( raison pour laquelle elle était adossée au mur) elle longeait les mur et s’arrêtais de temps en temps pour reprendre son souffle, je lui ai alors pris la main, on s’est échanger un sourire et nous avons marché ensemble. Elle s’est même moquer de moi car je lui ai dit que je n sortais pas la nuit pour aller en boite ou pour aller boire un verre à « la place de la victoire » avec mes amis. Rires..  Elle répétais  » mais quelle genre d’étudiante est tu ? de mon temps on faisait la fête avec les copains assez souvent. J’ai ri avec elle et je lui ai dit que j’allais me rattraper si elle m’y accompagne.. C’est arrivée devant chez elle que je me suis rendue compte que nous habitions toutes les deux dans la même rue et j’ai alors compris qu’elle me voyait passer tout les jours.

Tout les après-midi, quand il fait beau, ma petite vieille dame sort sa chaise et s’assoit dans sa cour , regarde le gens passer, et à chaque fois que je passe je lui lance un joyeux bonjour. Elle me redonne le sourire à la chaque fois comme ce premier jour où elle a illuminer ma journée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s